Crème de chataignes glacées

J'ai shooter, lors de mon dernier passage à Montréal, avec Léo Denis, un des premier à m'avoir photographié dans mes concepts éclatés ! Cette fois-ci, ce sont ces concepts à lui, qui ont été la base de notre travail.


Nous avons créés autour de 3 concepts, larges, mais précis dans la direction artistique.

le 1er : exploration autour de vêtements déchirés

le 2e : Mélasse sur corps nu (j'avais explorer le miel, mais ce fût la première fois que j'essayais la mélasse !)

le 3e, qui est en fait un prolongement du 2e : pluie de plumes sur corps adhésif !


Le résultat, le voici ! As usual, j'ai sucré le tout avec quelques mots intuitifs.


Photographer/Concept : Léo Denis (go see his website here : http://leodenis.com/?fbclid=IwAR1GSURJWD7UF-o6fT6xvX2fkfh6FquYRtCwwKVI_GeAV43ZL1PgJbMIyWU)




Est-ce que c'est ta peur ou la mienne que je sens flotter autour de nos deux corps ?

Est-ce que c'est ton désir ou le mien que je ressent dans mon ventre ?


L'air velouté

des baisers échangés à la volée

Une apocalypse dans ma boîte crânienne

Une fin du monde, juste dans notre lit.


C'est normal d'avoir peur.

Moi aussi, j'ai peur.


Faut juste...s'écouter. Apprécier.


Si tu as peur du monde, je t'en créerais un nouveau, rien que pour toi.


Mais ne reste pas si ça devient malsain.

Écoute toi. Respire toi. Embrasse toi. Aime toi. Et après, on verra.





Tableau 13 : L'ombre d'une psyché au bord d'un gouffre trop profond.

Chocolat noir à l’orange

Comme un vent sucré dans ta nuque

Sur laquelle je dépose un baiser prononcé


Chocolat au caramel salé

Comme les larmes de nos deux coeurs

Qui se cherchent sans jamais se trouver


J’ai fait une fondue d’émotions

Et j’ai dévorer mes peurs

Pour trouver ma vérité,

La face cachée de mon histoire.



Mon plumage jauni, comme les feuilles, dans l'arbre du voisin.

Le soleil se fâne là-bas, là où il y a encore de la lumière.


Tu marches vers cette lumière, comme si elle détenait toutes les réponses à tes questions.

Sais-tu seulement ce qu'elles sont, tes questions ?


Ce que je vois moi, c'est une coquille vide.

C'est comme si ton âme avait été aspirer par le soleil...

Ce soleil, si chaud, qu'il en devient dangereux.


Mon plumage jaunit, rougit, jusqu'à tomber. Je suis nue devant l'adversité.


Le pendulum ; je sais que si je touche le fond, je vais remonter. Mais un jour, ne seras-tu pas fatigué d'osciller de droite à gauche, sans jamais t'arrêter ? Je te propose une stabilité énergétique ; ni trop haut, ni trop bas, juste au bon endroit.



Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents